Un événement régional: le centre Pompidou mobile pose ses chapiteaux à Libourne.

Presque une heure d'attente où l'on apprend que  l'espace est compté: une personne en fauteuil roulant vaut 5 places, un couffin ou poussette 3 à 4....il commence à faire frisquet mais chic on est invités à entrer...continuer la queue à l'intérieur. Vient enfin le guichet, les livrets et l'équipement audiophonique!

le thème "cercles et carrés" jeux de lignes et de couleurs: on passe,repasse,se baisse et se hisse sur la pointe des pieds pour voir les couleurs se rejoindre ou les plaques vertes et grises de Jésus Rafael Soto se détacher du fond finement surligné. Plus loin on a perdu l’œuvre Tin square...jusqu'à s'apercevoir qu'on avait les pieds dessus ! he oui selon le guide pédagogique:" de nombreux sculpteurs ont affirmés que la sculpture partait du sol, avec Carl André elle y reste"! les carreaux d'étain sont bien l’œuvre au sol, ils cohabitent avec les néons colorés et les abstractions géométriques ; plus loin une des "cabanes" de Buren et ses célèbres rayures de 8.7cm et enfin pour moi le clou de l'expo:

P1050836

Kupka

le disque de Newton de Kupka.

Leger-kandinsky--herbin

Le pont du remorqueur de Fernand léger suivi de Kandinsky et Auguste Herbin . Sans oublier le clin d'oeuil du malicieux Marcel Duchamp et sa roue de bicyclette sur tabouret perchée.

P1050837

P1050842

roue et ombre Duchamp

 

 

                         .