De toutes les photographies de Félix Arnaudin, le landais poète et passeur de mémoire des coutumes et des paysages  de sa haute lande natale,j'ai retenu celle ci. Celle là qui m'a renvoyée à un souvenir de ma petite enfance (non, quand même pas fin XIXème, mais dans les années 50 dans un hameau de la loire inférieure )

Felix Arnaudin

 qu'allait on faire à cette mare avec un tas de linge et une brouette,  sans doute rincer des draps ?

Le village ne devait pas encore être raccordé au réseau d'eau potable!

* confirmation de ma maman: il fallait économiser l'eau du puit collectif.